Top

Tout savoir sur le remboursement de votre déambulateur

Le choix d'un déambulateur doit toujours se faire en fonction de votre situation et de vos besoins propres. C'est une étape de votre vie à ne pas négliger.

Vous souhaitez vous déplacer de manière autonome et en toute sécurité ? Vous êtes à la recherche d'une aide à la mobilité ? Vous vous posez des questions sur le remboursement d'un déambulateur ? Quelle est la prise en charge de la Sécurité Sociale? De la Mutuelle ? Découvrez tous nos conseils sur le sujet.

Comment se faire prescrire un déambulateur ?

Qu'il s'agisse d'équiper une personne âgée ou quelqu'un en situation de handicap, il est nécessaire de clairement identifier le besoin. Il est également important de respecter différentes phases dans le processus d'acquisition d'un rollator. La prescription est une étape essentielle lorsque l'on souhaite bénéficier d'un remboursement de la part de l'assurance maladie. Le médecin traitant ou le spécialiste devra pour ce faire établir un diagnostic détaillé de la situation et de l'état de son patient. Ceci afin d'évaluer si l'état de ce dernier nécessite réellement un équipement d'aide à la mobilité. 

Suite à cet examen, le praticien peut déterminer avec précision le degré d'invalidité de la personne. S'il juge que l'état de celle-ci le nécessite, il prescrit l'acquisition d'un déambulateur. À cet effet, il lui fournit une ordonnance ainsi qu'un formulaire à remplir et à envoyer à la CPAM.



Prise en charge par la sécurité sociale

L' Assurance-maladie peut sous certaines conditions rembourser l'achat de matériel médical. C'est le cas du déambulateur qui fait l'objet d'une prise en charge sur la base d'une somme de 53,81 euros.

Pour faire l'objet d'un remboursement de la sécurité sociale votre équipement doit faire partie de la liste des produits remboursés LPPR (liste des prestations et produits remboursables).Il est en outre nécessaire de procéder à une demande d'accord préalable. Ensuite, il faut faire parvenir un certain nombre de documents au centre de la caisse primaire d'assurance maladie duquel vous dépendez. Il s'agit d'envoyer la prescription médicale, la facture, ainsi que la feuille de soin CERFA et une attestation de mutuelle.

Sachez néanmoins qu'un remboursement de la sécurité sociale nécessite que la date de prescription soit antérieure à celle de l'achat de votre matériel.



Prise en charge par la mutuelle

Rares sont les déambulateurs de qualité affichant un prix inférieur ou égal au tarif de base de l'assurance maladie. Toutefois la plupart des mutuelles peuvent rembourser le reste à charge. Certaines vous proposent également de bénéficier du tiers-payant, ce qui vous dispense de faire l'avance des frais.

Sachez en outre qu'il existe des complémentaires santé qui acceptent de rembourser les consultations chez un ergothérapeute. Les séances chez ce praticien peuvent être d'un grand secours dans ce genre de situation. C'est un professionnel dont l'aide et les conseils sont souvent très bénéfiques. Il facilite notamment l'apprentissage lié à l'utilisation des différentes aides techniques destinées à améliorer la motricité de la personne en situation de handicap. Cette dernière apprend ainsi à se servir de son matériel avec une garantie de toute sécurité, ce qui limite grandement le risque de chute.

Pensez tout de même à vous renseigner auprès de votre mutuelle afin de vérifier que le contrat que vous avez souscrit prévoit effectivement ce type de prestations.



Les différents types de déambulateurs

Avant d'acquérir un déambulateur, il est important de prendre en considération la taille, la corpulence ainsi que l'autonomie générale de l'utilisateur. Le déambulateur permet de compenser le manque d'équilibre ou d'appui au niveau des jambes en utilisant la force conservée dans les membres supérieurs.

Le déambulateur d'intérieur est équipé de roues fixes à l'avant ainsi que d'embouts antidérapants à l'arrière qui font office de stabilisateurs. Ces derniers assurent la sécurité de l'usager sans pour autant avoir besoin de recourir à un système de freinage. À ne pas confondre avec un cadre de marche dépourvu de roues, le rollator d'intérieur est un modèle deux-roues. Plutôt léger et compact, ses dimensions sont étudiées pour pouvoir passer sans encombre les seuils de portes et les couloirs d'une habitation. Son poids peu conséquent permet à l'utilisateur de pouvoir le manœuvrer sans trop d'efforts. 

Le déambulateur d'extérieur est pour sa part soit un trois-roues, soit un déambulateur 4 roues. Celles-ci sont plus grandes que pour le modèle d'intérieur, elles sont pivotantes afin d'assurer une maniabilité adaptée à l'utilisation en extérieur. Il est en outre équipé de freins que l'on peut décider de bloquer afin de s'asseoir sur le siège prévu à cet effet. Ce type de rollator est la plupart du temps équipé d'un panier fixe ou amovible destiné au transport des courses.

Pour toute question, n'hésitez pas à contacter nos équipes qui se feront un plaisir de vous répondre !


Menu
Newsletter
puis
Les années passent et il arrive qu’un jour on ait besoin d’un peu d’aide, puis un peu plus et un peu plus encore. C’est pour vous aider à retrouver mobilité et autonomie que nous avons créé ce site, avec une attention particulière au design des produits, à leurs couleurs et à leur qualité. Tout particulièrement pour les cannes de marche et les déambulateurs, objets très visibles, qui sont souvent perçus par la personne qui les utilise comme marqueurs d’un âge ou d’un handicap, exprimés comme une « déchéance », une « honte » ou encore comme « le début de la fin ». C’est pourquoi nous vous avons à cœur de vous proposer des couleurs vives et des motifs classiques qui sortent de l’habituel blanc médical ou gris souris passe-partout.
pour vous...